Le renard


 

 

Caractéristiques générales :

 

Taille du corps : 125 cm queue comprise.

Poids : 6 à 8 kg.

Classification : mammifère.

Famille : canidés.

Longévité : 8 à 10 ans.

Nourriture : essentiellement de micromammifères : très nombreux petits rongeurs. Vers de terre, fruits, insectes. Lapins et oiseaux (2% de son régime alimentaire) souvent malades.

Habitation : dans un terrier.

 

 

Que peut-on lui reprocher ?

 

-De commettre des dégâts aux cultures ?

 

En se nourrissant de plusieurs milliers de petits rongeurs par ans, le renard protège ainsi les cultures.

 

-De voler des poules ?

 

Les poulaillers lui étant accessible (car mal clôturés !) n’existent quasiment plus.

 

-D’avoir des impacts négatifs sur la faune sauvage ?

 

Au contraire, le renard leur est bénéfique car il s’attaque en priorité aux animaux faibles (malades, blessés, etc.) et permet ainsi de préserver la qualité de leur espèce. (Ce n’est d’ailleurs pas le cas des chasseurs qui tirent sur ce qu’ils trouvent, ou pire, qui recherchent le plus beau trophée, ce qui correspond donc au meilleur reproducteur !)

 

-De transmettre la rage ?

 

Certainement pas, il est reconnu officiellement depuis 2001 que la rage vulpine n’existe plus en France !

 

-De proliférer ?

 

Il a été démontré scientifiquement que le renard possède un mécanisme d’autorégulation (les femelles n’ont pas toutes des petits chaque année). De plus, les prédateurs sauvages ne peuvent pas proliférer, car ils doivent nécessairement adapter leur densité en fonction des ressources du milieu : s’ils étaient trop nombreux, ils seraient contraints à mourir de faim due à une insuffisance de proies !

 

 

Mais alors, pourquoi le renard est classé « nuisible » ?

 

Tout simplement parce qu’il est un concurrent des chasseurs : cela leur déplait très fortement qu’il ose se nourrir d’un éventuel lapin ou d’une perdrix !!

 

-D’ailleurs, ils l’avouent :

« Le renard, […] concurrent dans ses prélèvements sur la population "gibier mangeable". » www.jyrousseau.com/deterrag.htm (site de chasseurs)

 

-Pourtant, c’est son rôle de prédateur naturel, et certains chasseurs l’ont compris :

 

« C’est une utopie de croire que les populations de perdrix redeviendront abondantes en faisant disparaître les prédateurs. Les prédateurs prélèvent ce qu’ils doivent prélever, jouant ainsi leur rôle. Le pire des fléaux est l’appauvrissement du milieu. ». Revue ‘Connaissance de la chasse, avril 1996’ !

 

 

Le renard doit disparaître de la liste des animaux « nuisibles » !

 

 

Photos de renards : renard, renarde, renardeau