·       Une pratique très cruelle

 

-Une capture lente et angoissante

 

Un déterrage dure souvent tout un après-midi, voire même toute une journée. Cela signifie que pendant plusieurs heures l’animal angoisse, bloqué dans son terrier.

 

-Bloqué et mordu par les chiens

 

 

Pendant que les déterreurs creusent, l’animal doit être acculé durant plusieurs heures au fond de terrier par un chien. Il arrive souvent que des combats violents aient lieu. Parfois, plusieurs chiens mordent et chacun tire de son côté. L’animal finit par avoir les yeux exorbités de douleur, et ses entrailles lui sortent du ventre.

 

 

-Saisi avec une pince

 


Il est très fréquent que l’animal soit retiré de son terrier avec une pince métallique le saisissant au niveau du cou, du museau ou de la patte !

 

 

 

-Témoignages

 

« Trois, quatre heures passent. C’est aux aboiements des chiens que les déterreurs devinent que l’animal traqué, harcelé, n’est plus qu’une loque. Alors, un de leurs larbins ouvre le terrier avec une pelle et saisit au bout d’une longue pince une pauvre petite chose rousse, déchiquetée, souillée de terre et de sang. Une renarde qui ose encore se cabrer, yeux exorbités par la douleur, avec sans doute, l’effroyable pensée de ses petits livrés à l’ennemi. On l’achève d’un coup de pistolet en même temps que sautent les bouchons de champagne. Quant aux renardeaux, tradition oblige, un bon coup de talon leur écrase la tête.» Paule Drouault.

 

« La renarde et ses renardeaux ont été tués à coups de pelles et de pioches devant de jeunes enfants assistant à cette exécution » Témoignage reçu au ROC.

 

 

·       Pendant la période de reproduction

 

Le déterrage du blaireau peut se pratiquer à partir du 15 mai, alors que les petits ne sont pas encore indépendants de leur mère.

Celui du ragondin et du renard se pratique toute l’année lorsque ces animaux sont classés « nuisibles », donc même pendant la période d’élevage des jeunes !

 

 

·       Une nuissance à la faune

 

Il est fréquent que les terriers des blaireaux soient partagés avec d’autres animaux. Certains sont protégés (par exemple, le chat forestier). Le déterrage nuit donc aussi aux autres espèces.

 

 

·       Des championnats de déterrage

 

Alors que l’Europe prend une direction plus éthique et écologique, les chasseurs français organisent des concours de déterrage. Durant plusieurs jours, des centaines de déterreurs accompagnés de leurs chiens vont pouvoir s’amuser à exercer leur passion sanguinaire en déterrant plusieurs dizaines de terrier. Cette pratique est en elle-même une horreur, mais les chasseurs poussent l’absurdité jusqu’à en faire une fête, un concours, un championnat !

Les déterreurs sont évalués suivant leur rapidité, leur efficacité et sur la qualité de leur travail.

 

De plus, ces concours ont souvent lieu en mai, alors que les jeunes ne sont pas encores sevrés !

 

Un tel acharnement sur ces animaux est inadmissible, nous ne pouvons pas accepter qu’on  fasse de cette pratique un « championnat » !

 

En savoir plus sur les championnats de déterrage

 

 

Signez la pétition !

 

 

 

Diaporama photos de déterrages

Vous pouvez faire un lien vers www.abolition-deterrage.com sur votre site avec cette image.